A L’Orient, ce sont les pompiers du village qui eurent cette heureuse idée en l’an de grâce de 1881. Il avait suffit de se retrouver à l’Hôtel de la Poste après un exercice, et puis les effets d’un p’tit coup de blanc aidant, de se mettre à chanter naturellement. Le pas était fait !

Aujourd’hui, la Chorale de L’Orient a 130 ans d’existence et compte un effectif de 55 chanteurs.
Mais ce bel âge ne parait pas devoir priver cet ensemble de vitalité, bien au contraire. Ses membres aux voix chaleureuses des gens du Jura vaudois ont compris que seul un travail assidu peut conduire au succès.

Ainsi, au cours des décennies, le répertoire s’est élargi et enrichi de pièces importantes, aux côtés de mélodies plus populaires, venant en direct de notre patrimoine.

Ces différentes interprétations ont valu à la Chorale de L’Orient de se présenter de par le monde, soit en Autriche, en Allemagne, en Espagne, en France, en Belgique et au Canada!
Non seulement les voix de la Chorale de L’Orient se sont fait entendre hors de ses murs, mais les nombreux enregistrements réalisés laissent une trace tangible tout au long de ces années, et le souvenir de beaux moments passés entre les membres d’hier et d’aujourd’hui.

Etant membre de la Société Cantonale des Chanteurs Vaudois depuis sa création, elle a eu l’honneur de récolter de francs succès lors de concours, et de participer à divers concerts de gala lors de la Fête quadriennale de cette grande communauté de choristes.

Ses derniers voyages en Corse, en Bretagne, dans le Bordelais, lui ont permis de nouer des relations plus durables et amicales avec des ensembles réputés au-delà de la Vallée de Joux.
Preuve en est la venue par deux fois du célèbre ensemble breton « Les Gabiers d’Artimon », lesquels ont répandu un autre style, fort apprécié des auditeurs suisses.
Il est évident que pour en arriver à ces résultats, il faut des bons chefs et des assistants qui se comprennent et persévèrent semaine après semaine, en motivant leur troupe.

Actuellement, c’est sous l’experte baguette de Monsieur Bernard Meylan, musicien et choriste professionnel, assisté dans sa tâche par Monsieur Lionel Desmeules, ayant également les mêmes qualifications, que la Chorale de L’Orient peut, avec fierté se dire :

« Sans musique, sans chansons, que serait la vie ? »